Les différentes formes de recouvrement de créances

Le recouvrement de créances est un ensemble de procédures et de méthodes mises en place par un créancier pour obtenir le montant dû par son débiteur. Il existe donc plusieurs formes de recouvrement de créances et la mise en œuvre d'une forme dépend de la relation existante entre le créancier et le débiteur. Dans cet article, vous découvrirez quelques-unes de ces formes de recouvrement de créances et leurs caractéristiques.

Le recouvrement à l'amiable

Lorsqu'une entreprise doit recouvrer des créances auprès d'un particulier ou d'une autre entreprise, elle met en œuvre un certain nombre de stratégies. L'ensemble de ces stratégies mises en œuvre par l'entreprise constitue ce que l'on appelle le recouvrement amiable. Cette forme de recouvrement est adoptée lorsque le créancier et le débiteur ont une relation saine. Ainsi, lorsque vous avez une très bonne relation avec votre débiteur, le recouvrement amiable peut vous aider à recouvrer vos créances plus facilement. Ni les tribunaux ni une société de recouvrement spécialisée ne sont impliqués dans cette forme de recouvrement. Dans le cadre d'un recouvrement amiable, le créancier doit simplement envoyer une lettre au débiteur en respectant un certain formalisme. Cette lettre doit contenir, entre autres, l'identification des deux parties, le montant de la dette et le délai maximum fixé pour le remboursement.

Le recouvrement judiciaire

Il est très courant de voir le recouvrement amiable de dette échouer. Le créancier et le débiteur entrent alors dans une situation conflictuelle qui nécessite une intervention judiciaire. Dans ce cas, on parle de recouvrement judiciaire. Dans cette situation, le créancier doit s'adresser au tribunal compétent pour obtenir un résultat. Les tribunaux utilisent tous les moyens qu’ils disposent pour obliger le débiteur à payer ses dettes. Les tribunaux peuvent émettre une injonction de payer, une méthode très utilisée. Il s'agit d'une procédure assez rapide, d'une durée maximale de deux mois, qui ne nécessite pas de représentation juridique. Toutefois, pour les cas compliqués où le montant de la créance est assez élevé, le tribunal procède à une assignation au fond. Cette assignation est généralement longue et peut faire perdre beaucoup d'argent au débiteur.